Avis géologique sur la question de divortium aquarum interoceanicum dans la région du lac Lacar

Leo Wehrli

Resumen


Entré le 22 mars 1898 dans la région du Lacar, j'ai consacré nombre d'excursions à l'étude géologique de ce terrain. Le détail de mes routes est énoncé dans le rapport préliminaire sur mon expédition qui précède ces remarques techniques.

Mon dernier campement vers l'ouest fut dressé prés de l' embouchure du rio Hua-Huma sur du granit. Cette rivière, tranquille d'abord, coule dans la première demi-lieue sur  un plan d'alluvions peu incliné.

Les versants de la vallée sont formés par la roche granitique. autant qu'elle est visible dans les forèts épaisses. Je présume que la Cordil lère d' Ipela est granitique également. Dans la zone des sommets, qui atteignent 2000 mètres et plus au-dessus de la mer, existent des restes d'une nappe basaltique horizontale.

Les nombreuses vallées latérales s'ouvrent dans la vallée principale par une brusque inclinaison de leur thalweg. Le fond de ces vallées est bien plus élevé que celui de la vallée principale. Aux versants de celle-ci correspondent des terrasses d’ érosión notablement bien conservées. J’ en ai observé six depuis l´embouchure jusqu`à deux lieues plus bas, cinq à gauche et une sur la rive droite et dans quatre niveaux différents au-dessus du rio Hua-Huma; et toutes ces terrasses sont inclinées vers l’est, c’est-à-dire contrairement à la direction actuelle du rio Hua-Huma.


Palabras clave


Expedición geológica; Lago Lacar; Argentina; Chile;

Texto completo:

PDF

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.





Revista del Museo de La Plata

Versión en línea: ISSN - 2545-6377
Versión impresa: ISSN - 2545-6369